Décryptage 09/06/2022

Création entreprise : Comment créer une entreprise en 2022 ?

Par Nina Boussalem

En 2022 la création d'entreprise bât des records. On vous explique comment bien développer votre projet d'entreprise.

background

Les créations d’entreprise en 2022

En matière de création d’entreprise, l’année 2021 battait déjà des records. Mais c’était sans compter le premier mois de 2022, surpassant, à son tour, les chiffres de l’année précédente. Avec une augmentation de 3% par rapport à décembre 2021, le mois de janvier à posé les couleurs pour l’année 2022.

Le statut de la micro-entreprise arrive largement en tête. 60% des entreprises crées le sont sous ce statut. Les entrepreneurs de ces dernières années ne le sont donc pas tous dans le sens “classique” du terme. Dans le micro-entrepreneuriat, une grande part des acteurs travaillent dans des entreprises de l’ubérisation, ou sur des micro tâches. Ce type d’activité, dont le cadre est remis en cause, dispose de beaucoup de similarités avec le salariat. Le contrat de certains micro-entrepreneurs de l’ubérisation a d’ailleurs été réévalué en contrat salarial. Ce type d’activité n’a donc rien à voir avec l’entrepreneuriat traditionnel. 

À voir : Comment créer une micro-entreprise ?

Parmi les 90 000 créations d’entreprises de janvier 2022, un peu moins de 45 000 étaient des entreprises dites “classiques”. Celles-ci ont légèrement progressé par rapport à 2021. Aujourd’hui, nous parlerons du cas de création d’entreprises dites traditionnelles. 

Contexte

Pour développer un projet, le contexte actuel n’est pas des plus favorable. Au niveau de l'économie, et plus particulièrement des entreprises, les finances ne sont pas au beau fixe

Entre une pandémie mondiale et une guerre en Europe, les entreprises ont fait face à des restrictions de public, d'horaires et voient certaines matières premières en hausse, ou en rupture de stock. Et pourtant, le nombre de créations d’entreprise augmente. Cela s’explique par un grand soutien du gouvernement, notamment au démarrage et pour les jeunes pousses. Avec une aide à l’embauche d’alternants, des prêts à taux 0, un soutien financier, etc., malgré un contexte compliqué, les entreprises ont de quoi sortir la tête hors de l’eau.

Beaucoup de fonds ont été débloqués pour que la conjoncture actuelle n’impacte pas trop les entreprises. Le but étant pour l’État de préserver son patrimoine entrepreneurial afin d’éviter, ou au moins d’anticiper, les conséquences d’une crise économique

Le secteur de la tech est particulièrement encouragé en France en 2022. Vous avez sûrement déjà entendu parler des licornes, n’est-ce pas ? Si votre projet est à dimension technologique, et que c’est une innovation de rupture, il y a des chances que vous ayez accès à un soutien financier solide

S’il n’est pas à dimension technologique, pas de panique, le gouvernement soutient également d’autres domaines. Notamment les entreprises de l’économie sociale et solidaire, ou les associations. Aussi, pour accélérer la transition écologique, les entreprises dont le projet est vert bénéficient de subventions. Alors si votre idée n’est pas encore complètement fixée, pensez-y. 

Cela ne signifie pas pour autant que les projets dont le secteur ne bénéficie pas de subventions particulières de l’Etat sont voués à l’échec. Bien au contraire, ils auront tout de même accès à des aides et s'ils suivent les étapes de leur création correctement, ils auront toutes les chances de réussir !

Les différentes étapes 

Maintenant que nous avons fait un tour d’horizon de l’environnement entrepreneurial, entrons dans le vif du sujet. Comment développer votre idée ? 

Comme pour tout projet de grande envergure, il y a plusieurs étapes à la création d’entreprise. Si vous souhaitez qu’elle fonctionne, vous devrez tester votre idée, la mettre à l’épreuve. Ne vous laissez pas avoir par le biais de confirmation

Par où commencer ? 

Commencez par vérifier que votre idée n’existe pas déjà. Ensuite, vous pouvez, par exemple, auprès de l’Inpi, déposer une enveloppe Soleau. Celle-ci vous permettra de prouver simplement que vous êtes bien à l’origine de votre idée, d’y apposer une date certaine mais aussi d’y lier votre nom pour en devenir le créateur officiel. 

Définir et évaluer votre idée

Vous avez mené à bout votre réflexion ? Désormais vous devez définir et évaluer votre idée. C’est une étape clé puisqu’elle vous permettra d’en vérifier la faisabilité. Ce sera l'étape préalable à l'élaboration de votre business model. Elle vous permettra de vous rendre compte de votre projet et de son fonctionnement dans sa globalité, mais aussi d’éventuelles faiblesses, ou gap, à remplir. A savoir que, plus votre idée est originale ou innovante, plus il vous faudra la tester afin d’évaluer sa capacité à être acceptée par votre cible. Cela nous mène directement à la deuxième étape. 

S’assurer d’avoir des clients

Le point clé pour la survie de votre entreprise est sa clientèle. Si vous avez créé votre business model, vous devez avoir acquis une certaine idée de votre clientèle et de votre stratégie globale de vente. Que ce soit au niveau B2B ou B2C, votre projet doit être construit de manière à attirer une clientèle, mais aussi à être concurrentiel

Pour cela, vous devez faire une étude de marché. Celle-ci vous aidera à avoir une idée plus claire du marché sur lequel vous vous dirigez et de son état. Que ce soit au niveau interne ou externe, en vous appuyant sur plusieurs outils marketing (SWOT, PESTEL, 5 forces de Porter...) vous aurez une idée claire de votre marché.

Plus votre démarche marketing sera poussée, plus vous pourrez adapter votre idée et votre stratégie pour qu’ils fonctionnent dans leur environnement. Alors n’hésitez pas à mettre les moyens ou à demander de l’aide sur cette partie. La réussite de votre projet en dépendra fortement. 

Mais attention, le marketing ne fait pas tout. Développer une entreprise demande des fonds, parfois très importants. Rares sont les personnes capables de financer complètement leur création d’entreprise. Si vous ne faites pas partie de ces personnes, vous devrez faire appel à des financements externes. Cela nous mène à la troisième étape, celle du business plan

Chiffrer son projet

Pour développer votre entreprise, il vous faudra chiffrer le projet de manière à connaître précisément la somme dont vous aurez besoin et ainsi pouvoir réfléchir à son financement. 

N'hésitez pas à mettre de côté autant d'informations que possible, elles vous permettront de réaliser votre business plan et d'avoir une partie financière la plus complète possible. Pour ce faire, vous pouvez vous faire accompagner par un expert-comptable. Il a l'habitude de ce type de documents et sera de très bon conseils pour toute la partie financière et juridique. Et c'est ici qu'un dernier choix important entre en jeu.

Choix de votre statut juridique

Le choix du statut juridique est le dernier sur lequel vous devrez vous pencher avant de pouvoir concrétiser votre projet. Une fois ce choix important fait, l’avant-projet est terminé et vous entrez dans la partie la plus intéressante.

C'est ici que vous devez créer votre business plan. C'est le document que vous montrerez à vos investisseurs, qu’ils soient privés ou des institutions financières. Il servira à les convaincre de soutenir votre entreprise. Celui-ci est donc très important pour pouvoir obtenir le financement dont vous avez tant besoin pour votre projet. Ne lésinez pas sur votre business plan !

Rechercher des financements

Une fois que votre précieux dossier est prêt, vous pouvez commencer à chercher des financements. Pour démarrer votre projet, plusieurs possibilités s’offrent et vous pouvez les cumuler.

Tout d’abord votre apport personnel en fonds propres et ce qu’on appelle le “love money” sont deux sources très fréquentes de financement, et peuvent, dans certains cas, suffire pour démarrer une activité. Le love money, c’est l’argent que vos proches sont prêts à investir dans votre projet. Si vous êtes particulièrement bien entouré, cet apport de départ pourrait vous permettre de démarrer votre activité. 

Sinon, beaucoup d’autres options s’offrent à vous et c’est ici que votre business plan et plus particulièrement votre plan de financement sera le plus important. Les financeurs externes auront besoin de preuves tangibles pour croire en votre projet et vous aider. Si votre apport personnel n’est pas suffisant pour vous donner accès à un prêt bancaire, vous pouvez réaliser un prêt d’honneur, sans intérêts ni garanties. Vous vous engagez alors à le rembourser sur l’honneur. 

Le financement participatif est une autre possibilité. Les plateformes de crowdfunding permettent aujourd’hui de recevoir des financements de la part de particuliers qui croient en votre projet. 

Au niveau des méthodes plus traditionnelles, vous pouvez ouvrir votre capital à des investisseurs, réaliser un microcrédit, un prêt bancaire, un crédit-bail ou une location longue-durée

Il existe de nombreuses solutions pour vous financer, vous pourrez forcément en trouver une adaptée à vos besoins. Cette étape est celle qui marque le début de votre projet. Vous arrivez ainsi à l’étape finale. 

À voir : Quelles alternatives au prêt bancaire ?

Créer votre entreprise 

Toutes les parties préalables à la création d'une entreprise ont désormais été complétées. Vous pouvez alors donner vie à votre projet.

Source : INSEE : les créations d’entreprises augmentent encore en janvier 2022

Voir aussi :

Vos visuels : une clé pour augmenter vos leads sur les réseaux sociaux

Devenir le leader sur votre marché grâce à la communication

Quels sites pour apprendre la comptabilité

Recruter en 2022 : le guide

Le CRM : un outil pour augmenter votre chiffre d'affaires

Comment créer une boutique en ligne en 2022 ?