Décryptage 01/07/2021

L’entreprise de demain – évolution des moeurs

Par Nina Boussalem

Après l’environnement, le social occupe une place de plus en plus importante dans les moeurs.

background

L’entreprise de demain ? Une évolution des mœurs lui ferait prendre une certaine voie… Mais avant de vous la partager, voyons comment les états d’esprit ont - et continuent - d’évoluer :

Pour cela, remontons 60 ans en arrière : les années folles… Elles marquent le début de la société de consommation : avec une activité sociale intense et un taux d’emploi au plus haut. Autant dire que depuis les trente glorieuses, le monde a beaucoup changé. La première guerre mondiale a été suivie par une période d’insouciance avec une économie prospère et un besoin populaire de légèreté après une période difficile. La consommation était alors très libre, les questions de l’utilisation de produits chimiques et des dégâts écologiques et sanitaires étaient bien lointaines. Cependant, l’économie étant cyclique, la récession a vite rattrapé la population à la fin des années 30 et le chômage et la crise ont pointé le bout de leur nez. De plus, avec la révolution industrielle et le développement des technologies, on a peu à peu oublié l’humain au profit d’une automatisation et d’une recherche de productivité maximales. Les ouvriers et salariés ont commencé à être davantage traités comme des robots que comme des humains. Peut-être avez-vous eu vent du fordisme. C’est également là que les premières mesures sociales sont apparues pour diminuer l’insécurité et l’instabilité présentes dues à l’augmentation du chômage. Au niveau de la consommation, on assiste également au développement intense d’une consommation de produits chimiques nocifs, des OGM, des plats tout faits, des additifs… 

Ce n’est qu’après plusieurs dizaines d’années que la prise de conscience a commencé. Avec par exemple la conférence de Stockholm en juin 1972 (première conférence des Nations Unies consacrée aux questions environnementales). Puis, ce fut au tour des questions sanitaires d’être soulevées. Cette période marque le début d’une prise de conscience progressive aux niveaux sanitaires et écologiques ; mais qui s’accélère de plus en plus ces dernières années. 

Au niveau social cependant, ce n’est que très récemment que l’on s’y est penché plus en profondeur. Peut-être avez-vous entendu parler d’une pandémie en 2020 ? Une pause mondiale à laquelle les entreprises ont dû s'adapter en modifiant les modes de travail. Le télétravail s’est alors démocratisé et les meetings et autres rendez-vous professionnels se sont réalisés à distance. C’est là qu’une troisième prise de conscience est arrivée : au niveau social. C’est quand on le leur a enlevé, que les Hommes ont réalisé que le contact humain est fondamental. En entreprise, la tendance est donc aujourd’hui au social. Elles ont compris que l’humain est leur moteur, qu’il a besoin d’être entouré et soutenu, et qu’elles se doivent d’être plus flexibles et de s’adapter davantage à lui. Par exemple, au niveau des horaires et de la manière de travailler : si un employé doit partir plus tôt 3 soirs par semaine pour aller chercher son enfant à l’école, alors l’entreprise peut s’adapter en le laissant prendre du travail à la maison. De même, avec le télétravail, certains employés préfèrent télétravailler à temps plein, d’autres à temps partiel, et d’autres pas du tout. Si, plutôt que le collectif, les employeurs prennent en compte les besoins individuels de leurs employés, alors elles pourront s’attendre à un accroissement de la productivité. Avec des salariés plus heureux, le travail est mieux réalisé. De plus, la communication devient de plus en plus importante au niveau du management. Prendre le temps de connaître ses employés, d’organiser des moments de cohésion de groupe etc. En bref, le social est au centre des préoccupations et prend une grande importance : les humains ne sont rien sans les humains. Si aujourd’hui beaucoup de machines les aident, c’est bel et bien eux et eux seuls qui en sont à l’origine. L’humain ne doit pas s’oublier dans les technologies. C’est pourquoi il est intéressant de s’allier au numérique et autres avancées, mais en continuant de valoriser l’humain

Demain, les entreprises seront alliées avec leurs salariés. Au lieu de les traiter en tant que groupe de production, elles les prendront en compte dans leur individualité. L’humain est le futur de la réussite en entreprise. Dans un monde où le digital occupe une place de plus en plus importante : il est fondamental de ne pas oublier l’essentiel, l’Homme.

Voir aussi : Profiter du retour à la vie normale pour améliorer son réseau et ses relations professionnelles.