Décryptage 10/05/2022

Digitalisation, informatisation, numérisation – quelle est la différence ?

Par Nina Boussalem

Digitalisation, numérisation et informatisation : on entend ces termes partout mais il peut parfois être compliqué de faire la différence.

background

Nous avons beaucoup parlé des enjeux de la digitalisation, mais un peu moins de la différence entre digitalisation, informatisation et numérisation. Les définitions de ces termes pouvant être ambigües, il nous semble important de les définir. Que signifient-ils réellement ?!

D’abord, remontons dans le temps… 

L'histoire des termes numérisation et digitalisation

A l’origine, le mot digitalisation était un simple anglicisme. De l’anglais “digital”, se traduisant en langue française par le terme “numérique”. Numérisation et digitalisation signifiaient donc la même chose. A savoir : transformer tous types de document en données informatiques (vidéo, texte, image, audio).

Par exemple, pour une image c’est le fait de passer d’un format papier à un format JPEG. Pour cela on transforme l’image en une suite d’instructions (pixels) qui permettent ensuite de la reconstituer numériquement. Plus généralement, c’est le fait de transformer toute information d’un support ou signal électrique en données numériques, lisibles par un ordinateur.

L’informatisation est un terme plus général qui désigne une transformation profonde des métiers et de leurs outils. L’objectif étant d’intégrer les ordinateurs et autres nouvelles technologies au quotidien et de s’appuyer sur leurs avantages en les mettant en réseau. L’informatisation englobe donc la numérisation. Par exemple, les architectes créaient autrefois leurs plans sur papier, désormais ils utilisent des logiciels de dessin comme AutoCAD

La diachronie des termes nous montre cependant une modification de leur signification au fil du temps. Comment leur signification a-t-elle évolué ? 

Digitalisation, numérisation et informatisation : les définitions

Commençons avec le terme dont la définition est restée la plus stable dans le temps : l’informatisation. Il désigne toujours le processus de conversion d’une organisation vers l’informatique. La plupart étant informatisées aujourd’hui. 

Pour ce qui est de la digitalisation et de la numérisation, ces termes ont légèrement évolué. Numérisation et digitalisation étaient autrefois synonymes. Aujourd’hui, on entend partout “digitalisez-vous” “la digitalisation, c’est le futur”. Mais rares sont les organisations non encore numérisées. C’est là que nous remarquons une divergence avec le terme numérisation

On observe alors une transformation du sens du mot digitalisation. Il désigne désormais la mise en place profonde de processus informatiques dans le quotidien des entreprises et sociétés. Le fait pour une entreprise d’opter pour un ERM (Enterprise Resource Management), un CRM (Client Relation Management) ou n’importe quel autre système l’accompagnant dans sa gestion quotidienne. Cela représente par exemple pour un cabinet comptable le fait d’opter pour un logiciel SaaS qui automatise ses processus comptables (des écritures à la liasse fiscale, en passant par des outils d’analyse financière et de prévisionnelle). De tels procédés soutiennent et accompagnent nos organisations, qui économisent un temps souvent rare et précieux. 

La numérisation, quant à elle, a gardé sa définition originelle. C’est-à-dire, le procédé de conversion d’un objet réel en une suite de nombres (bits), dans le but de le représenter de manière informatique sur un ordinateur. 

Pourtant, il n’est pas impossible de trouver des articles sur la digitalisation avec le terme numérisation utilisé comme synonyme, et inversement. L'ambiguïté entre ces deux mots vient de leur passif et de leur évolution encore très récente. Beaucoup ont du mal à s’y retrouver, et c’est normal ! 

Aujourd’hui ils ont donc 3 définitions bien distinctes. L’informatisation étant un terme générique, il englobe la digitalisation et la numérisation. La digitalisation, à son tour, englobe la numérisation. L’un n’allant pas sans l’autre : aucune digitalisation n’est envisageable si l’organisation n’est pas numérisée. 

Enjeux actuels 

Vous l’avez sûrement remarqué, depuis les années 2000, nous avons fait un grand pas vers les machines digitales. La preuve : vous lisez sûrement cet article sur votre téléphone ou ordinateur personnel. Nous sommes passés d’une époque où seuls les informaticiens possédaient des ordinateurs, à aujourd’hui, ne plus pouvoir s’imaginer sans technologie. Avec un téléphone et un ordinateur portable toujours à proximité, nous avons informatisé et numérisé notre quotidien sans véritablement s’en apercevoir. Désormais, nous entrons dans une transformation digitale de notre quotidien. Même le gouvernement l’a compris et dématérialise petit à petit ses modes d’action. Cela a commencé avec les démarches fiscales (impôts), les demandes d’aides en ligne, etc. Et continue avec, par exemple, l’obligation de la facturation électronique pour les entreprises. 

Cabinets : participez à cette digitalisation avec l’outil bobbee, l’e-allié des experts-comptables. 

Voir aussi :

Les licornes : un schéma voué à l'échec ?

La communication, ou un très bon moyen de devenir leader !