Décryptage 21/07/2022

Canicule : les préconisations de l’INRS

Par Nina Boussalem

En cas de forte chaleur, l'employeur est confronté à plusieurs obligations envers ses salariés et doit mettre en place des mesures de préconisation. On vous explique tout.

background

Canicule - Avec le réchauffement climatique, les périodes de canicule sont et seront de plus en plus nombreuses. Vous n’avez pas pu passer à côté des deux derniers épisodes du mois de juin et de juillet, surtout si vous habitez en ville. Côté pro, il est plus que jamais nécessaire de prendre des mesures pour éviter les risques liés à ces fortes chaleurs. 

En tant qu’employeur : quelles responsabilités devez-vous prendre ? 

Pour commencer, sachez que le document unique doit obligatoirement comporter les risques pro induits par les conditions climatiques ainsi que leur prévention. L’organisation doit également s’adapter pour que les précautions nécessaires soient appliquées. 

La santé des salariés est mise en danger à partir de 30° au bureau et de 28° pour un travail physique, qu’il soit en extérieur ou en intérieur

5 grandes étapes sont préconisées par l’INRS : 

Canicule : se préparer en amont 

Tous les risques des collaborateurs incombent à leur employeur. En tant qu’employeur, soyez vigilants aux conditions de travail de vos salariés, vous en êtes pleinement responsable. En ces temps de canicule, les fortes chaleurs peuvent devenir très problématiques. Déshydratation et coup de chaud sont les risques les plus importants, mais il existe beaucoup de facteurs aggravants en fonction des pathologies de vos salariés. Qu’elles soient rénales, cardiovasculaires ou même le diabète, elles peuvent entraîner de gros risques en cas de forte chaleur. 

Anticipez les canicules et préparez vous pour offrir des conditions de travail optimales à vos collaborateurs. Pour cela, identifiez tous les risques auxquels ils sont exposés, que ce soit au niveau de leur poste de travail, de l’organisation du travail ou bien de l’aménagement des locaux. 

Attention, une étape est obligatoire : celle de la retranscription dans le document unique des risques relevés. 

La prochaine phase correspond à la définition et à la mise en place des mesures afin de limiter, éviter ou supprimer ces risques. N’oubliez pas d’en informer vos collaborateurs ! 

Voici un exemple d'affiche de prévention de l'INRS :

canicule
Canicule et travail. Quelle prévention ?

Organiser le travail 

Au niveau opérationnel, la première étape est d’organiser le travail de manière à limiter les risques. Cela peut passer par un aménagement des horaires de travail pour éviter une exposition trop longue au soleil si vos salariés travaillent en extérieur.

Aménager les postes de travail 

Ensuite, il conviendra d’aménager les espaces de travail. Pour cela, vous pouvez mettre en place des systèmes de rafraîchissement, fermer les volets pour éviter que la chaleur augmente si vous travaillez en intérieur, etc. 

Former et sensibiliser les collaborateurs sur les risques liés à la canicule

La communication interne est une étape essentielle. Sensibilisez vos salariés aux bonnes pratiques en cas de fortes chaleurs, et informez les des mesures mises en place pour leur bien-être. 

Voici un document de l’INRS que vous pouvez afficher dans vos locaux :

coup de chaleur

S’informer sur les conditions de travail et les risques de la canicule sur la santé 

Prenez soin de vous informer régulièrement sur les conditions météorologiques afin d’anticiper les périodes de canicule. 

A savoir : un numéro de téléphone existe et peut vous livrer des informations supplémentaires en cas de canicule. 

Canicule info service : 0800 06 66 66

Pour en savoir plus, consultez le document pdf mis à disposition par l’INRS :

Voir aussi :

Sécurité sociale indépendant : quelle protection ? 

Le Comité Social et Économique (CSE) : quelles obligations pour les employeurs ?

Comment rédiger un business plan ?